U20 - Dimanche 06/01/2019

Défaite 4-1
Grenoble vs Entente Gap/Briançon

 

Après un premier match en terre Iséroise contre les Ours, mercredi, les jeunes pousses des Rapaces de Gap vont défier les Brûleurs de Loup sur leur Terre.

Ce match sur le papier semble totalement déséquilibré si l’on compare les forces en présence.

Mais le sport réserve souvent des surprises.

C’est sans pression que les joueurs se déplacent, le maintien dans le groupe B étant quasi acquis (sauf énorme rebondissement).

Donc, bien qu’amputé de 4 joueurs (gastro, blessure et match Magnus), les Haut Alpins drivés ce soir par Benjamin Issertine, semblent aborder cette rencontre avec sérénité (du moins dans l’attitude).

Le discours d’avant match galvaniseur donne la mesure de ce que l’on aimerait voir pour ce match.
Pif, paf, le match par sur de bons auspices, les Rapaces sont présents, appliqués et donnent sans compter pour l’équipe.

Florian qui garde la cage commence de façon royale en bloquant un 1 contre 0.
On se frotte les mains, le spectacle est là.

L’équipe des Brûleurs de Loup à la maitrise du palet, mais les Gapençais acceptent cette situation et défendent de façon très intelligente en ne laissant aucune chance à leurs adversaires.

Une toute petite erreur de placement va créer une brèche et les artilleurs Grenoblois vont en profiter pour glisser le palet entre les jambières de Flo pourtant au contact.

12’43 : 1-0

Ce but ne brise pas l’élan de Gap qui continue de bien contenir ses adversaires en défense et procède par contre pour l’offensive. Sur la fin de tiers malgré un très bon travail en power-play par 2 fois, les Gapençais n’arriveront pas à trouver l’ouverture.

Dommage, les intentions sont là et nos jeunes pousses donnent du fil à retordre aux Grenoblois.
Le discours d’entre deux tiers, est simple, concit et synthétique.


« On ne change rien, on reste solidaire en défense, on reste prêt de son homme, on met du rythme et on hésite pas à mettre de l’impact »

Cela a le mérite d’être clair.


La deuxième période part sur les chapeaux de roue, vraiment cela fait plaisir de voir Les Rapaces jouer avec leurs armes et sans complexes.

Comme le travail fini toujours par payer notre première ligne va ouvrir le compteur des Rapaces sur une belle action collective.

23’33 : 1-1 Erwan Plantrou (assisté de Axel Tarabusi et Charles Schmitt)

Ben va calmer l’euphorie et rappeler qu’il faut se concentrer sur les fondamentaux…
Un accrocher malheureux va donner l’occasion au power-play Isérois de reprendre l’avantage sur une belle déviation qui crucifie Florian.

28’59 : 2-1

C’est dommage, car les Rapaces font douter les Grenoblois qui déjouent leur hockey…
On se prend à rêver lorsque l’on quitte la glace avec seulement une unité de retard.
Le discours à la pause et le copier-coller du premier. Mais de toute façon, il n’y a rien à ajouter puisque les joueurs respectent à la lettre le schéma de jeu mis en place.

Début du troisième tiers, les Rapaces montent sur la glace avec une énergie et une volonté des grands soirs…

On a des occasions, mais la fatigue s’insinue dans les rangs des Haut Alpins. Ils ont beaucoup donné et le fait de jouer à trois lignes commence à se faire sentir.

Pourtant les joueurs sont courageux et se sacrifient, Florian assure, mais on sent que cela peut vite basculer…

55’25 : 3-1 Les grenoblois prennent l’ascendant sur un shoot dévié par une crosse gapençaise qui envoie le palet sur le côté droit de la cage. Florian malgré un mouvement grand écart ne peut que constater le geste de l’arbitre indiquant le but.

Mince.

Malgré la mauvaise posture, les Rapaces ne lâchent pas. C’est même plutôt du côté des Grenoblois que l’on sent de la fragilité. Une nouvelle occasion est donnée aux power-play Gapençais de s’illustrer.

Ben appelle un temps mort sur une double pénalité adverse. Tactique mise en place, on croise les doigts pour réduire l’écart.

Malheureusement nous ne trouverons pas la faille.

Une fois de plus, sur une erreur et une pénalité c’est Grenoble qui va profiter de l’occasion pour alourdir la marque d’un joli shoot pleine lucarne.

58’50 : 4-1

Et à la fin c’est toujours Grenoble qui gagne……


Dommage car le score ne reflète pas la belle prestation de nos jeunes pousses qui ont fait le job.

Ils ont été sérieux, combattifs mais pas agressifs et ont montré une réelle envie de jouer ensemble. Florian aura dû faire face à 34 shoots.

Globalement ont peut-être satisfait de cette défaite car le travail à l’entrainement commence à faire son office. L’équipe monte en puissance et c’est encourageant.


La semaine prochaine, nous accueillerons Clermont Ferrant à René Froger (Briançon) à 17h15.

Souhaitons donc à l’entente Gap-Briançon de continuer sur sa bonne lancée.

U20 - Mercredi 02/01/8019

Victoire Villard-GAP 1/2

Un match chez les Ours n’est jamais une partie de plaisir. On connait le jeu accrocheur des Isérois qui sont redoutables dans l’envie.
Espérons que les bulles du réveillon ne soient pas trop dures à digérer.
Le premier tiers débute sur un faux rythme et devant un public de vacanciers nombreux. C’est plaisant de jouer devant une telle assistance.
L’impression est bizarre, on semble dominer notre sujet mais on joue compliqué.
Malgré tout, on est plus en place et mieux dans l’intensité.
10’37 : 0 – 1 Thomas Raby (assisté de Charles Schmitt)
Florian reste solide devant sa cage malgré les sollicitations dangereuses.
L’équipe Gapençaise sera récompensée de son travail, une nouvelle fois en power-play.
13’55 : 0 – 2 Rémy Granoux (Louis Cirgues et Maxence Bortino).
Le reste du tiers ne donnera rien.

A Villard, quand on croit maitriser son sujet, on prend très souvent un retour de boomerang.
Les Ours ont pris la mesure des Rapaces et pratiquent en contre. Florian va assurer le spectacle, en repoussant les assauts mais jusqu’à quand ?
34’27 : 1 – 2
Un premier arrêt grand écart et une défense apathique permet aux Ours d’ouvrir leur compteur sur un rebond bien négocié.
Le reste du tiers sera une succession de jeu à l’envers. Des sorties de zone difficiles et des choix peu compréhensibles. Heureusement cela n’aura pas d’incidences du moins pour l’instant.

Le troisième tiers sera très difficile puisque nous allons évoluer 10 minutes en infériorité voir double infériorité. Les joueurs sauront trouver les ressources morales pour se sacrifier. A noter que Florian tout en calme va assurer la virginité de sa cage.
Rien ne sera marqué mais on a souffert à cause de nos fautes et notre indiscipline dûes au manque de travail et d’efforts dans le jeu sans palets.
On accroche une victoire précieuse dans la course à la deuxième place en revenant à 1 point d’Angers.
Maintenant, il faut bien préparer le déplacement de dimanche à Grenoble.

U20 - Dimanche 23-12/2018

Victoire Strasbourg-GAP 2-5

C’est sous un temps pluvieux que notre périple nous amène en terre Alsacienne.
Vous me direz cela a peu d’incidence puisque nous jouons en intérieur.
Lors de la précédente confrontation à l’Alp’Aréna, les gapençais s’étaient inclinés par le plus petit des écarts (3-4).
C’est dans de nouvelles dispositions que nos jeunes rapaces se présentent à l’Iceberg. Des séances d’entrainements sérieuses pendant la phase de trêve ont permis aux joueurs de se remettre dans le droit chemin.
Strasbourg est une équipe difficile à manœuvrer et qui met beaucoup d’impact dans son jeu.
Espérons que le travail fait ces dernières semaines va payer.
Nans garde les buts gapençais pour ce match.
Comme prévu, le match débute à 100 à l’heure. Les rapaces sont bien en place et très proches des adversaires avec une pression constante. Cela va avoir pour conséquence de mettre en défaut la défensive adverse et d’ouvrir rapidement le score.
4’58 : 0 – 1 Axel Tarabusi (assisté de Paul Joubert et Romain Castelle)
Le jeu est délié mais très à l’avantage des visiteurs.
6’34 : 0 – 2 Paul Joubert (assisté de Romain Castelle)
L’intensité est énorme et on assiste à un grand match dans cette période. Nos démons reviennent et une petite relâche va permettre aux joueurs de l’Etoile noire de revenir dans la partie.
10’45 : 1 – 2
Le reste du tiers va être une succession de traversées de patinoire à grande vitesse, coupées par de nombreuses fautes mais qui ne profiteront à personne.

Après une pause bien méritée du fait du rythme énorme sur la première période, nous espérons que l’équipe va tenir et ne pas avoir de contre coup du voyage.
Aïe, le début de tiers va permettre aux Strasbourgeois de revenir à la marque.
23’20 : 2 – 2
C’est de nouveau un bras de fer qui s’engage, la tension est palpable et le trio arbitral laisse les joueurs s’exprimer dans les contacts.
Le public se régale car le jeu proposé est vraiment de bonne facture.
A ce jeu ce sont les Gapençais qui vont temporairement prendre l’avantage, grâce au power-play toujours aussi efficace.
28’05 : 2 – 3 Charles Schmitt (assisté de Paul Joubert et Axel Tarabusi)
Le reste de la période ne donnera rien. Nans assurant le travail devant ses filets malgré le peu de shoots cadrés.

Le jeu va monter d’un cran en intensité. Les Strasbourgeois assiègent le territoire Gapençais pour revenir au score. Nans va être parfait en effectuant des arrêts décisifs. Le travail va de nouveau être récompensé.
51’40 : 2 – 4 Erwan Plantrou (assisté de Paul Joubert)
La pression atteint son paroxysme et les joueurs de Strasbourg vont tomber dans le piège de la frustration en commettant trop de fautes. Il n’en faudra pas plus aux jeunes pousses Gapençaises pour en profiter en cage vide.
57’37 : 2 – 5 Paul Joubert (assisté de Thomas Raby)
La fin de rencontre sera sans intérêt au vue des pénalités distribuées. Le sang froid de Sylvain Roy permettra à nos joueurs de ne pas tomber dans le piège de la provocation.

Une très belle prestation des deux équipes en terme de niveau de jeu. Un vrai match de hockey comme les puristes les apprécient.
Les Rapaces auront vraiment rendu une copie parfaite. Cela fait vraiment du bien de retrouver notre équipe. Il n’y a presque rien à jeter.
Maintenant on peut partir profiter des fêtes de fin d’année en toute quiétude.

U20 - Dimanche 25/11/2018

Victoire Evry - Gap 4/7

Un déplacement en région parisienne qui devrait être une formalité pour les joueurs de Sylvain Roy, coach ce soir. Effectivement les Joueurs d’Evry Viry frôlent avec la fin du classement de ce championnat élite.
Le discours d’avant match portera sur le sérieux, l’implication et la volonté de bien faire.
Il est souvent annoncé qu’une équipe qui ne prend pas son adversaire (soi-disant plus faible) au sérieux va souvent devant de grandes déconvenues.
Eh bien ce match est l’illustration parfaite de la phrase précédente.
Les jeunes Gapençais déjouent totalement leur hockey. Malgré une ouverture du score rapide qui fait illusion.
2’11 : 0 - 1 Théo Cointe
Beaucoup d’hésitations, des choix peu audacieux et un manque d’engagement évident vont permettre au locaux d’égaliser en fin de période, sur une faute qui donnera un tir de pénalité.
19’45 : 1 - 1
Douche froide pour les joueurs Haut Alpins qui rentrent au vestiaire avec le mérite de ne pas avoir fait le travail.
Le discours musclé du coach va-t-il réveiller l’ardeur des Gapençais très, très timorés.

Même si le deuxième tiers est clairement en faveur des bleus, certaines phases de jeu montrent de la fébrilité dans l’exécution.
Cependant cela sera une avalanche de buts dans cette période.
21’45 : 1 - 2 Louis Cirgues (assisté de Rémy Granoux et Maxence Bortino)
22’29 : 1 - 3 Erwan Plantrou (assisté de Hugo Vasse et Axel Tarabusi)
30’55 : 1 - 4 Rémy Granoux
36’11 : 1 - 5 Axel Tarabusi (assisté de Sasha Marguet)
37’33 : 2 - 5
Globalement un deuxième tiers qui semble nous rassurer sur la suite de la rencontre….

Que Nenni…. Pourquoi ne pas se relâcher un petit peu pour se mettre en difficulté.
Les Gapençais sont aujourd’hui maîtres en la matière.
45’33 : 3 - 5
50’49 : 4 - 5
Les jeunes pousses Gapençaises sont capables de passer du meilleur au plus mauvais en un claquement de doigts, c’est vraiment frustrant pour les encadrants.
Il reste 10 minutes et les Parisiens croient en leur chances de créer l’exploit, bien aidés, il faut l’avouer, par la prestation des visiteurs.
Heureusement que le power-play Gapençais sortira l’équipe d’une situation difficile.
53’44 : 4 - 6 Erwan Plantrou (assisté de Axel Tarabusi et Nikita Shaleï)
Ce but va donner aux Joueurs d’Evry Viry l’impression que le ciel leur tombe sur la tête.
Ils vont relâcher leur empreinte et s’incliner de nouveau en fin de rencontre.
56’ 39 : 4 - 7 Erwan Plantrou (assisté de Rémy Granoux et Maxence Bortino)

Globalement, on ne retiendra que la victoire de cette rencontre laborieuse. Il y a des signes de manques de motivation et d’implication. Les efforts ne sont pas faits ce qui permet de libérer des espaces aux joueurs adverses. Bref une victoire, mais une victoire tirée par les cheveux. Il va falloir maintenant très vite se remobiliser en vue des futures rencontres qui seront beaucoup plus dures.
Place à la trêve qui ne sera pas de tout repos au vu du travail à faire….

U20 - Dimanche 18/11/2018

Défaite Gap-Grenoble 0-4

Retour en terre Haut Alpine après 3 semaines de trêve pour affronter les terribles Brûleurs de Loup de Grenoble.
L’objectif clairement affiché n’est pas la victoire tant les deux effectifs sont déséquilibrés.
Par contre ce genre de rencontre permet d’avoir du rythme et de travailler l’impact et l’intensité.
C’est devant un public enthousiaste que le match commence. On aime ces rencontres face à nos copains de l’Isère.
Pour ce match, c’est Mathis Condevaux qui officiera dans la cage. C’est sa première apparition dans l’effectif de l’entente Gap- Briançon.
Le jeu est à dominante grenobloise mais les bleus proposent une bonne résistance.
Malheureusement les coups de boutoirs des Isériens vont faire plier la défensive par 2 fois en 1 minute.
6’33 : 0 - 1
7’46 : 0 - 2
Le jeu est délié et les bleus offrent une belle résistance malgré la domination outrancière des adversaires du soir.
Le gardien Grenoblois tient sa cage et repousse les assauts Gapençais.
Une pénalité en fin de tiers offrira l’occasion au power-play des Brûleurs de Loup de se mettre en évidence.
16’51 : 0 - 3

Le deuxième tiers sera très équilibré et intéressant, tant en qualité qu’en intensité.
Finalement les bleus ne sont pas décrochés. Heureusement pour Grenoble que le portier a mis les verrous.

Le troisième tiers sera la copie conforme du 2.
On se mettra sous la dent le but en infériorité de Grenoble sur une mauvaise réception de passe à la ligne bleue offensive et 1 contre 1, toujours difficile à négocier pour les gardiens.
49’18 : 0 - 4


Un match plein qui permet de tirer des signes encourageants. Si le gardien de Grenoble ne sort pas la copie parfaite, le score aurait été moins sévère et plus à l’image de la rencontre.
Il reste beaucoup de travail mais certains signes montrent que la progression est là. Gageons que nos bleus vont continuer les efforts, pour rester dans la course à la deuxième place du groupe B.

Plus d'articles...