U20 - Dimanche 28/10/2018

Défaite Angers-GAP 8/1

Beaucoup d’ambition avant la rencontre en terre Angevine. Éric Blais tient ses hommes en haleine quant à l’importance de ce match pour la deuxième place provisoire dans la poule B.

Les prestations de nos joueurs sur les matchs précédents sont moyennes en termes de qualité. Beaucoup d’imprécisions, d’approximation et un vrai manque de constance dans l’intensité.
Tout pourtant semble réuni pour que les joueurs soient dans des conditions d’organisations optimales.

Le match débute à 12h50, un horaire difficile pour les organismes après une nuit sur la route.
Portant le début de match est très emballé et nos Rapaces bousculent les Ducs qui sont sur le reculoir et ne sortent pas de leur zone. Le power-play si efficace depuis le début de saison ne profitera pas de l’occasion donnée en tout début de partie.
L’effet Aigle qui fond sur sa proie sera de courte durée, une erreur en zone bleue et un turn-over permettront aux Ducs de profiter du mauvais placement de nos défenseurs pour ouvrir le score.
En 1 contre 1, Nans qui garde les filets bleus ne peut que s’incliner…
4’45 : 1-0
Les joueurs perdent pieds et se font sanctionner de suite par un but quasi similaire au premier.
5’34 : 2-0
Le coach gapençais appelle de suite un temps mort. Les propos sont clairs, précis….
Le rappel à l’ordre semble avoir l’effet escompté. Les bleus sont plus concentrés et concernés.
Au milieu du tiers les jeunes pousses reviennent dans la partie par le capitaine Paul Joubert (assisté de Mathis Roussin Bouchard et Jules Gallet).
11’31 : 2-1
Les mêmes effets ont les mêmes conséquences, un relâchement incompréhensible permet aux Ducs d’ajouter une nouvelle unité au tableau d’affichage.
14’27 : 3-1
Éric changera Nans très esseulé par sa défensive. Espérons que l’entrée de Florian dans les buts provoque un électrochoc.
Malheureusement, 2 minutes suffiront aux locaux pour tromper la vigilance du portier.
16’24 : 4-1
La suite s’annonce compliquée si le niveau de jeu de nos joueurs reste si faible.
La fin du tiers va permettre de remettre les esprits dans l’alignement de nos attentes.

Après un discours musclé dans les vestiaires, les Rapaces savent ce qu’ils ont à faire pour inverser la tendance.
Le power-play Angevins profitera de sa supériorité pour enfoncer le clou en début de deuxième période.
24’29 : 5-1
Malgré un jeu inconstant, les gapençais produisent quelques belles phases de jeu, mais qui se concluent par du tir aux pigeons.
Par contre les Ducs profitent des occasions qui leurs sont données.
32’59 : 6-1
Il n’y a plus rien à espérer, pourtant les Rapaces retrouvent un semblant d’orgueil et font jeu égal sur la fin de la période.

Les jeunes Gapençais reviennent sur la glace avec un esprit revanchard (quoique tardif) mais cela permet un jeu plus en phase avec leurs capacités.
Nous resterons muets et Angers profitera d’une nouvelle supériorité pour mettre en évidence son power-play.
52’36 : 7-1
On fait du bon et du mauvais ….
Nouvelle sanction.
54’22 : 8-1
Le reste de la partie sera une montée en puissance des bleus du fait que les Ducs baissent en intensité.
Le seul fait marquant du reste du tiers sera l’exclusion de Jules Gallet sur un geste d’énervement inutile. La frustration n’a jamais rien de bon.

Au final malgré la sévérité du score, on peut tirer de bons enseignements sur certaines phases de jeux encourageantes. On s’appuiera dessus pour continuer à progresser.
Il est des défaites qui permettent de grandir.
Maintenant place à la trêve et retour à l’Alp’Aréna le 18/11 pour retrouver les Brûleurs de loup de Grenoble